L'informatique et plus précisément le web n'est pas un monde détaché du monde réel. S'y retrouvent les mêmes enjeux, s'y affrontent les mêmes systèmes de valeur que dans la vie réelle. Tout le monde sera d'accord avec ça et pourtant je suis toujours très, très étonnée par la négligence et la désinvolture avec lesquelles les gens considèrent souvent les choix qu'ils ont à faire aussi bien en terme de matériel informatique, d'application ou de la façon dont ils les utilisent. Ils se cachent souvent derrière leur ignorance technique mais en fait souvent ils ne cherchent pas vraiment à en savoir plus quand je leur propose de changer leurs habitudes.
Je tiens à préciser que j'ai découvert l'informatique très tard. J'ai eu mon premier ordinateur à 28 ans et je ne savais même pas utiliser un traitement de texte. Mais j'ai appris peu à peu, sur le tas, par le biais de ma passion pour l'image sous toutes ces formes et donc j'avais une motivation. En tout cas même sans rien y connaître j'ai tout de suite vu qu'à l'époque, par exemple, il y avait Netscape et Internet Explorer comme navigateurs. Je me doutais bien qu'il y avait une différence et je voulais savoir laquelle. J'ai bien entendu choisi Netscape. Cette attitude critique n'est donc pas uniquement liée aux connaissances techniques.
Je ne parlerai donc ici que de choses simples et de choix que tout le monde peut facilement faire pour apporter sa contribution à un monde informatique plus éthique.

Le choix du système d'application

Je passerai vite sur ce sujet parce que bien qu'étant à la base du reste, choisir un système non majoritaire : Mac OS ou, bien mieux, Linux, est un choix difficile pour un non initié. L'inconnu fait peur.
Vous avez donc le choix principalement entre trois systèmes :

  1. Windows qui est ultra dominant, Linux et Mac OS. Généralement si vous n'y connaissez rien et que vous voulez limiter les frais vous achetez un PC de base avec Windows dessus. C'est ce que j'ai fait lors de mon premier achat : c'était Windows 98. Je me suis très vite dit que j'étais vraiment très nulle vu que mon ordi plantait tout le temps. Mais bien plus tard j'ai compris que le nul ce n'était pas moi mais Windows 98. En bref, Windows est le pire système d'exploitation qui puisse exister et pourtant c'est le plus vendu grâce à la politique commerciale très agressive de Microsoft dès le début. Tout l'argent et le temps qu'ils mettent à élaborer des stratégies marketing, ils ne le passent à réfléchir sur les données techniques. Windows c'est de la merde : truffé de bugs, les virus l'adorent, il n'est pas convivial et en plus il appartient à Microsoft. C'est un système d'exploitation propriétaire ou privateur. Un logiciel est dit propriétaire s'il entrave une des possibilités définissant le logiciel dit libre, à savoir utiliser, étudier, modifier, dupliquer ou diffuser (donner ou vendre) le logiciel.
  2. Mac OS est également un système d'exploitation propriétaire donc ce n'est pas l'idéal mais par contre il est très fiable et minoritaire, ce qui le protège de fait des virus. Il est basé sur un noyau Unix (un système d'exploitation précédent).
  3. Enfin Linux, le système au pingouin : c'est un système libre. C'est-à-dire que chacun est libre d'exécuter le programme pour tous les usages, d'étudier le fonctionnement du programme (donc on a accès au code source), de redistribuer des copies, d'améliorer le programme et de publier ses améliorations. Il est également issu d'Unix (donc Mac OS et Linux sont des cousins très éloignés). C'est un système fiable, libre, qui appartient en quelque sorte à chacun de nous et éthique. Le fait que son code soit public est une garantie indéniable de nos libertés. La plupart des serveurs fonctionnent sous Linux puisque c'est le système le plus fiable et le plus sûre.
    Je suis tombée sur cette excellente application en ligne qui se présente sous la forme d'un test pour pouvoir savoir vers quelle distribution Linux se diriger selon son niveau de connaissances informatiques ou le matériel dont on dispose. C'est très clair et très pratique.

Le choix du navigateur

Un navigateur est le logiciel qu'on utilise pour naviguer sur le web. Il en existe énormément mais je ne vous parlerai que des plus courants.

  1. Internet Explorer : si vous utilisez Internet Explorer, quelle que ce soit sa version, changez ! Changer de navigateur est très simple et abandonner Internet Explorer ne vous apportera que du bonheur. C'est le navigateur le plus utilisé au monde (même si sa suprématie s'effrite un peu) et pourtant tous les comparatifs techniques sont d'accord : il arrive systématiquement derrière tous les autres navigateurs. C'est le pire au niveau de la sécurité de navigation, il est obsolète et ne respecte pas les normes du W3C (voir plus bas la partie sur l'accessibilité), par conséquent il fait chier tous les développeurs de site internet qui sont obligés de contourner ses bugs (moi j'ai quasiment laissé tomber et tant pis pour ses utilisateurs), il est propriétaire et enfin il appartient à Microsoft. Concernant son manque de sécurité (si c'est la seule chose qui peut vous faire changer d'avis : bandes d'individualistes!) : le dernier exemple en date devrait vous convaincre. Les récentes attaques contre Google en Chine en janvier 2010 ont été rendues possible grâce à une faille dans Internet Explorer. Depuis, le CERTA (Centre d'expertise gouvernemental de réponse et de traitement des attaques informatiques) recommande d'abandonner ce navigateur. Et ceci n'est qu'un exemple parmi plein d'autres.
  2. Safari : le navigateur de Mac OS qui est maintenant développé sous Windows aussi. Très léger, performant, rapide, sécurisé mais propriétaire.
  3. Firefox : l'idéal. Il est développé par la fondation Mozilla. Il est formidable, sécurisé, performant et libre. C'est lui que vous «devez» utiliser. Il permet l'ajout de plein d'extensions qui servent à personnaliser votre navigateur selon l'utilisation que vous en avez. Il est génial ! Il se télécharge à cet endroit et s'installe on ne peut plus facilement.
  4. Chrome : le navigateur de Google. Je ne l'ai jamais utilisé. Ses performances techniques semblent très appréciables mais étant donnée la politique hégémonique de Google (voir plus bas dans la section sur les moteurs de recherche), à bannir tout simplement !

Le choix du moteur de recherche

Là on touche aussi à un domaine où un des protagonistes écrase tous les autres : Google bien sûr ! A côté de lui vivotent quelques autres moteurs (yahoo, altavista…). Quel est le problème avec ces moteurs de recherche et qui plus est, Google?

  1. Sa politique de confidentialité et sa position qui tend à devenir tentaculaire dans tous les aspects liés au web devrait inciter chacun à délaisser ses services.
  2. Les moteurs de recherche stockent de nombreuses informations : les requêtes, les adresses IP, les heures de visite, les liens… Ils utilisent aussi des cookies (des petits mouchards installés dans vos ordis pour vous reconnaître). Tout ça est rendu encore plus simple quand le visiteur a un compte GMail (le cient mail de Google) puisque tant que sa session est ouverte, il est identifié par Google.
  3. En juillet 2006, AOL a publié par erreur ses données sur les recherches de 658 000 de ses abonnés effectuées entre mars et mai 2006.
  4. Le gouvernement américain avait demandé aux moteurs de lui ouvrir certaines de leurs archives. Google a refusé. La position du gouvernenment fut donc que c'était une erreur pour un moteur de recherche de conserver tant d'informations sur ses visiteurs, car cela crée des risques.
  5. Suite à l’augmentation du nombre de service proposés par Google, la société récolte de plus en plus d’informations sur ses utilisateurs afin de mieux cibler leurs publicités.
  6. Tous les courriers de Gmail sont scannés afin de présenter des publicités correspondantes à vos centre d'intérêts

Mais quelle alternative existe t'il? IXQUICK !!

Ixquick est un métamoteur qui utilise les réponses générées par d'autres moteurs de recherche mais là n'est pas le plus important. La société à qui il appartient a décidé d'effacer de ses fichiers les adresses IP des utilisateurs ainsi que tout paramètre unique d'identification. Enfin Ixquick n'utilise aucun cookie permanent avec paramètre d'identification. Je vous renvoie à leur charte de confidentialité et à leur FAQ
Vous pouvez télécharger Ixquick. il est possible de l'intégrer à la barre de recherche de Firefox (encore une bonne raisons d'utiliser celui-ci).

Je vous conseille de lire cet article très intéressant sur les dangers de la politique hégémonique de Google et ici un résumé rapide des politiques de confidentialité chez Microsoft, Yahoo et Google.

La sécurité

Je tiens absolument à vous informer d'un super site que j'ai déjà mis dans la page de liens externes mais que je préfère rappeler ici aussi. C'est le guide d'autodéfense numérique qui est rempli d'informations très importantes pour expliquer, je les cite, «l'absence d'intimité numérique» et expliquer les précautions à prendre qu'on soit ou non sur internet. Le permier volet paru est consacré à l'utilisation de l'ordinateur hors connexion à internet et c'est déjà bien conséquent. La prochaine partie qui traitera d'Internet paraîtra en 2011, je l'attends déjà avec impatience bien que je n'ai pas fini de lire la première partie. C'est un vrai boulot de passionnés. Merci à eux!

Les mots de passe que vous choisissez pour protéger vos données sont très importants et le plus souvent traités avec beaucoup de désinvolture. Par exemple beaucoup de gens utilisent le même mot de passe pour plein de services différents, ne le changent jamais et ne respectent pas les conditions minimales de sécurité pour choisir ces mots de passe comme par exemple de ne pas prendre un mot présent dans les dictionnaires. PLutôt que de reprendre des règles qui sont très bien expliquées par ailleurs, je vous invite à aller voir cet article du site Owni qui explique les choses très simplement et vous dirige vers une petite application Javascript qui teste la difficulté de vos mots de passe. Cette application ne stocke évidemment pas les mots de passe que vous rentrez poir le test. Deux autres liens supplémentaires (en anglais) pour tester vos mots de passe ici et .

Le choix des sites sur lesquels vous laissez vos traces

Facebook : Je n'ai pas du tout l'envie ni le courage de lister les inooooooooooombrables raisons qui devraient pousser chaque internaute à fuir ce site et à se passer de son utilisation quelles que soient les apparentes très bonnes raisons qui l'incitent à penser le contraire. Je vais plutôt vous diriger vers des articles qui l'expliqueront mieux que moi. En plus ça sert à quoi de redire ici ce qui existe déjà sur plein de sites. J'ai choisi des articles venant de personnes qui n'étaient pas forcément contre au départ. Cela donne des positions qui me semblent un peu tardives et au départ naïves mais dans lesquelles des utilisateurs actuels pourront se reconnaître plus facilement que dans celle de gens comme moi, plus intégristes et qui ont refusé dès le départ de se laisser tenter par les sirènes de cette nouveauté totalitaire en terme de collecte d'information. Plutôt que d'essayer de soutirer des infos très personnelles aux gens en essayant de le faire sans qu'ils ne s'en aperçoivent, faites leur juste croire que c'est «fun» de les donner très volontairement et qu'on est ringard si on ne le fait pas et… ça marche!!! C'est d'ailleurs très marrant de voir la réaction des gens à qui je dis que je n'ai pas de portable et ne vais pas sur Facebook : ils me prennent directement pour une attardée de la modernité alors que 9 fois sur 10 j'en connais 100 fois plus qu'eux en informatique.
Les articles en question : sur Framablog une traduction d'un article de Wired, sur le blog d'un étudiant de Sciences Po qui parle des technologies d'information : Pourquoi je n'utiliserai plus Facebook, ou la correspondance privée sur Facebook.
Et pour clore le sujet je vous mets le lien vers un petit site qui ne sert à rien mais que je trouve génial. Ca s'appelle pas-surface-bouc.eu et le but, je cite, est d' «être vous aussi sur pas sur Facebook et ne vous faire aucun ami». En bref, ça prend 2 secondes et c'est complètement absurde : on peut ajouter des amis, faire semblant d'envoyer des messages etc. L'humour des citations est souvent excellent. En tout cas moi j'adore!